Candidature PIA TIGA

« Champs du possible, Villes du futur »

Le Commissariat Général à l’Investissement a lancé en 2017 un appel à manifestation d’intérêt afin d’identifier et de sélectionner des actions associant un haut niveau d’innovation s’inscrivant dans un écosystème territorial.

Pour répondre à cette ambition, les territoires partenaires du Sud de l’Alsace ont structuré un projet permettant de relier les espaces ruraux, urbains et périurbains, en s’appuyant sur l’agriculture de demain au service des habitants.


Sélectionné parmi 116 dossiers, le projet rassemblant les partenaires du Sud Alsace est passé devant un collège d’experts lors d’un grand oral en novembre 2017 à Paris au siège de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Coordinateur et animateur de cette candidature, Mulhouse Alsace Agglomération vient d'être retenu et devient avec la communauté de communes Sud Alsace Largue et ses partenaires, l’un des 24 territoires d’excellences sur l’ensemble de la France.

Une ambition

Par sa candidature « Champs du possible, Villes du futur », le Sud Alsace souhaite se positionner comme un territoire leader dans l’expérimentation de solutions exemplaires et reproductibles, faisant de l’agriculture un puissant levier de transformation économique, social et environnementale.

Avec ce PIA, il s’agit de démultiplier nos modes de fonctionnement coopératifs historiques en Sud Alsace dans le domaine de l’industrie et de favoriser un travail de décloisonnement des formes d’agriculture, dont le potentiel d’innovation se situe en grande partie en amont (apport de services et technologies numériques) et en aval (création des liens avec les secteurs chimiques et industriels, adaptation aux pratiques du consommateur et de l’habitant).

La vision des ressources du territoire Sud Alsace et de l’agriculture qui se décline en quatre axes:

Un territoire durable 

Une agriculture productive(1), mais fondée sur un modèle d’exploitation moins consommateur en intrants, respectueux des ressources (dont l’eau) et de la santé des habitants,
La capacité à générer de nouvelles productions dont énergétiques.

Un territoire innovant 

En rapport avec la technologie, une agriculture innovante qui conduise la « ferme du futur » à accéder quelle que soit sa taille à la productivité, et à également s’intégrer à des modèles économiques innovants (développer des chaînes de valeur plus larges que la seule alimentation « structurer de nouveaux modèles économiques »).

Un territoire inclusif 

L’amélioration du bien-être alimentaire, sanitaire et social de l’habitant.
Une agriculture vivrière, fournissant une alimentation de qualité pour tous et créant du lien social

Un territoire résilient

Des actions réparatrices contribuant à l’économie circulaire à travers la dépollution de friches(2) par le végétal.

Mulhouse Alsace Agglomération est le coordinateur de l'action: en savoir plus sur la démarche.

Les partenaires mobilisés dans la candidature

La Région Grand Est et son Agence Régionale d’Innovation

Le Département du Haut Rhin

Les Communautés de Communes et d’Agglomération de Colmar, Mulhouse, Saint Louis, Communauté de communes Sundgau, Guebwiller, Thann – Cernay, Sud Alsace Largue.

Les  Acteurs académiques : L’INRA, l’UHA, RITTMO Agroenvironnement

L’Agence de l’Eau

Agrivalor, la Coopérative Céréalière de Colmar, la Filière chanvre,

Des industriels et StartUp

Les services de l’Etat et de l’Ademe

Haut de page